Les toilettes sèches à séparateur

C’est un système un peu plus perfectionné que le simple bac.
Ces  toilettes sont conçues pour fonctionner sans électricité ni eau en étant très écologiques, avec une simplicité d’utilisation, ces derniers constituent une alternative au WC.

Dans ce type d’installation, les déchets solides se dirigent dans un seau à l’intérieur de l’appareil. L’urine se dirige dans un bac distinct placé à l’extérieur du toilette.
Le séparateur est en général une simple pièce (souvent en plastique) redirigeant l’urine dans un récipient dédié.

Il est parfois composé d’un distributeur de litière intégré cependant, il reste facile à vider. L’urine séparée peut servir d’engrais pour jardin.

L’avantage principal de ce système est de rendre moins fréquent la vidange du bac (le conteneur à urine étant très simple à vider).

 

 

 

Les toilettes sèches à évaporation et déshydratation

On commence à s’approcher du top de la toilette sèche. Il existe différents procédés, certains faisant uniquement appel au vent et au soleil pour fonctionner et d’autres nécessitant un minimum d’électricité.

Elles permettent d’éviter de manipuler la sciure (pratique en cas d’allergie) et peuvent réduire les volumes de 90%.
Elles sont malheureusement plus complexes et onéreuses que les précédents mécanismes vus auparavant.

Les toilettes chimiques

Ils s’utilisent de manière très simple et font appel à des composés chimiques permettant à la fois de dissoudre les matières organiques et de réduire les mauvaises odeurs.
Un réservoir permet de stocker le mélange (prévoir 1,5 litre par personne et par jour).

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now