• Prêter son jardin   

    • À la base, pretersonjardin.com met en relation des propriétaires de jardin qui voudraient mettre leurs parcelles à disposition de personnes ayant la main verte et des jardiniers en herbe, malheureux car sans coin de verdure pour faire pousser courge et fenouil. Bref, vous m’aurez compris, il y a bien une fonction « je propose » et « je recherche ».

    • Et surprise ! Pour notre plus grand bonheur, le site propose désormais une case « tiny house » en plus des fonctions « service/troc », « cherche jardin », et « cherche jardinier ». Je n’ai pas encore eu le plaisir de tomber sur des annonces concernant les mini-maisons, mais ce ne sont que les prémices. Alors à vous de changer la tendance en y postant votre demande de terrain. Nous pouvons avoir bon espoir que l’accueil de tiny house entre dans les habitudes des généreux propriétaires !

    • Solution alternative : l’ écovolontariat.

    • Vous aimeriez vous former à la traite des chèvres dans le Gers ? Aider à la rénovation d’un corps de ferme en ruine dans les Vosges ? Participer à la récolte du miel dans la Drôme ? Ou à la cueillette des pommes dans le Calvados ?

    • Contre généralement 20 à 25 h de volontariat par semaine, vous êtes accueilli chez les propriétaires, logé et nourri. Cela sous-entend que la plupart des volontaires arrivent sans leur maison derrière eux. Ils sont alors hébergés dans la maison de leurs hôtes, en caravane ou encore en yourte…

    • Si vous aimeriez sillonner la France tout en donnant un coup de main ou un coup de bêche, vous pouvez donc proposer de rester, selon affinités, une semaine, un mois ou un an au sein d’une exploitation.

    • Comme vous êtes autonomes au niveau du logement, le temps de de travail peut éventuellement être revu à la baisse. Si on pousse la réflexion et que vous n’attendez rien en retour en terme de repas, pourquoi pas envisager d’aider seulement 2 ou 3h par semaine en échange… d’un bout de terrain !

    • Plusieurs sites existent, les plus connus étant :

    • WWOOF, uniquement dédié aux exploitations biologiques. Pour contacter les hôtes, il vous en coûtera une adhésion de 25 € l’année pour une personne ou 30 € pour deux.

    • Workaway, beaucoup plus généraliste. Vous y trouverez de l’écovolontariat, mais aussi du volontariat dans des auberges, des cafés, ou encore des centres ayurvédiques. L’adhésion annuelle est de 23 euros pour une personne seule ou de 30 euros pour deux.

    • HelpX, cousin de Workaway. Le site peut-être le moins lisible, mais également le moins cher des trois : 20 euros, que vous soyez seuls ou deux à chercher, et ce pour une durée de deux ans.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now